Vous projetez d’ouvrir un Restaurant et êtes à la recherche d’un financement pour réaliser votre projet. Voici 3 moyens qui vous permettront de trouver le financement qui vous correspond.

 

Les aides et subventions publiques

 

Il existe différents types de subventions et d’aides que l’Etat met à votre disposition pour financer votre projet d’ouverture de restaurant. Certaines d’entre elles sont des aides nationales, et d’autres sont des aides qui sont uniquement valables dans certaines villes ou régions. Par ailleurs, certaines aides à l’ouverture d’un restaurant sont destinées aux demandeurs d’emploi, tandis que d’autres sont faites pour des personnes salariées.

Si vous êtes demandeurs d’emploi, vous pouvez ainsi prétendre aux aides du pôle emploi, dont la plus récurrente est l’ACCRE. Grâce à cette aide, vous pouvez être exonéré de charges sociales pour l’ouverture de votre restaurant. Sinon il y a également l’ARCE qui n’est autre qu’un supplément de l’ARE (aide au retour à l’emploi).

Si vous êtes salarié, vous pouvez profiter du congé de création d’entreprise ou du congé individuel pour la formation (CIF).

 

Le crédit bancaire pour professionnels

 

Obtenir un crédit bancaire pour financer l’ouverture d’un restaurant, qu’importe le type de cuisine que ce soit un restaurant italien ou autre, nécessite d’entreprendre une démarche assez complexe. Néanmoins, il s’agit du moyen pour lequel optent la majeure partie des personnes qui souhaitent ouvrir leur restaurant, au même titre que celles qui souhaitent ouvrir une entreprise quelconque. Pour savoir si et dans quelles mesures vous êtes éligible au crédit bancaire professionnel, vous devez monter un dossier auprès d’une banque qui propose cette prestation. De façon générale, il est conseillé de vous adresser en premier lieu à votre banque personnelle, car celle-ci vous connaît déjà. Toutefois, il ne faut pas vous limiter à cela car il se peut que d’autres banques vous proposent quelque chose de plus intéressant, ou que l’accès au crédit professionnel y soit plus facilité. Sachez en outre que passer par un courtier spécialisé dans l’obtention de ce type de crédit, peut faciliter votre démarche. Car ce dernier peut vous aider à monter un dossier conforme et convaincant, que les banques auraient plus de mal à refuser.

 

Le prêt brasseur

 

Il ne s’agit pas d’un prêt à proprement parler, mais plus précisément d’un moyen qui vous permet d’économiser vos éventuels apports personnels ou autres fonds disponibles, et de les utiliser comme fonds de roulement, dès l’ouverture de votre restaurant. Car concrètement, le prêt brasseur consiste à contracter avec un brasseur, afin que celui-ci puisse vous livrer des boissons, que vous n’aurez pas à payer tout de suite. En contrepartie, dans la majeure partie des cas, vous devrez vendre ces boissons en exclusivité jusqu’à échéance du contrat ; c’est à dire que vous ne pourrez pas vendre d’autres boissons concurrentes au sein de votre restaurant.

La conclusion d’un prêt brasseur peut se faire directement entre vous, (futur) propriétaire du restaurant, et le brasseur. Mais il peut également être conclu entre vous, le brasseur, et un établissement de crédit. Si vous optez pour la deuxième option, vous aurez affaire à un contrat triparti, dont le principe sera le même que celui d’un crédit-bail.

 

Categories: Non classé

Leave a Reply


Articles Récents

Tuiles salées au fromage,...

Posted on Août - 3 - 2017

0 Comment

La période estivale arrive...

Posted on Juil - 25 - 2017

0 Comment

03 moyens pour trouver...

Posted on Juil - 10 - 2017

0 Comment

La tarte aux poivrons...

Posted on Juil - 3 - 2017

0 Comment